Quelle alternative à gauche après la réélection de Balkany ?

Balkany a été réélu député sur la circonscription de Clichy – Levallois. Malgré le bénéfice espéré de la vague rose qui aurait dû le porter à l’Assemblée, Catoire enregistre un nouvel échec. Echec annoncé par sa stratégie de refus du rassemblement de la gauche et son renversement d’alliance à la mairie de Clichy. Au final il aura manqué un millier de voix pour que la gauche soit représentée par un député de la circonscription.

Le second tour de l’élection législative a été marqué par une forte abstention. Sur la circonscription, les votes blancs et nuls ont été importants : 926 à Clichy (5,93%), 954 à Levallois (3,88 %). Cela traduit à l’évidence un fort rejet dans l’électorat de droite de Levallois de Balkany et à Clichy de la défiance de nombreux électeurs de gauche envers Catoire.

La vérité des urnes est la suivante : au plan national ni Hollande ni la majorité des députés PS élus au second tour ne peuvent oublier qu’ils ont été élus grâce au rassemblement des voix de gauche. Dans 99% des cas un bon report des voix du Front de Gauche et de Europe écologie – Les Verts était nécessaire pour l’emporter. Et dans les circonscriptions gagnées sur la droite, comme à Asnières ou à Clamart-Châtillon, seule la dynamique du rassemblement a pu faire basculer le résultat.

La débâcle de la droite au niveau national et dans les Hauts-de-Seine n’a donc pas emporté  Clichy – Levallois. Le ralliement honteux du candidat du PCF à Catoire n’a pas convaincu puisque le Front de Gauche n’a pas donné de consignes de vote. La caution apportée à Catoire par une élue EELV isolée et minoritaire de Levallois n’a pas trompé grand monde. Quant à l’appel au vote Catoire du Modem et du PRG, il n’a pas pesé très lourd vu le résultat dérisoire de ces partis satellites du PS au premier tour.

Il appartient désormais à l’ensemble des partis de gauche et de l’écologie de tirer les conclusions et les enseignements. A Clichy, le rassemblement de la gauche et de l’écologie est à reconstruire. Les résultats électoraux de la présidentielle et des législatives montrent qu’il y a un fort potentiel. La prochaine échéance est l’élection municipale de 2014. Mais, d’ici là, il faudra sans doute que les uns et les autres prennent des initiatives fortes pour montrer qu’il n’y a pas de fatalité de l’alliance à droite voulue par Catoire.

Une alternative est possible avec la gauche et l’écologie, incluant les partis politiques de gauche mais aussi de larges secteurs de l’action citoyenne qui attendent beaucoup de la défaite de la droite sans trop croire sur parole l’arrivée du changement. La défaite de Sarkozy et de la droite du département ont ouvert des possibilités. Aux citoyens et citoyennes de Clichy de prendre leurs responsabilités.

 Robert Crémieux

Mardi 19 juin 2012

**

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.