Ville de Clichy : le personnel ne se taira pas

L'émotion et la colère n'ont pas faibli ces derniers jours parmi le personnel communal de Clichy après le suicide d'un salarié de la ville. Ce mardi 7 février, l'intersyndicale CFDT – FO appelait à une grève et un rassemblement au moment de la réunion du CHS. 
( téléchargez le tract :
Téléchargement Tract_intersyn_GREVE_7février )  

Dans le même temps, le PS diffusait un tract s'insurgeant contre l'UMP coupable de "récuparation politique" dans cette affaire. Et d'argumenter : "C'est Sarkozy, son gouvernement et l'UMP qui sont responsables de l'état actuel de souffrance de la Fonction publique dans son ensemble, que ce soit dans le domaine hospitalier, social, de la justice…"

Bien entendu on ne peut qu'être d'accord avec cette politisation de la question que propose le PS. Sarkozy et la politique du gouvernement Fillon sont bien les responsables d'une crise sociale qu'ils ne combattent pas parce qu'ils sont les mandataires des actionnaires et des banques.

Pour autant cela ne peut dédouaner les responsables et les élus politiques, de quelque bord qu'il soit. A la ville de Clichy les syndicats du personnel ont été clairs : nous avions averti, nous n'avons pas été écoutés. 

Le suicide est de plus en plus reconnu comme un symptôme de la crise de la société. A France Télécom ou à l'inspection du travail, le suicide sur le lieu de travail est dénoncé à juste titrre comme un des symptômes de la pression qui pèse sur les salariés. Cette pression est inhérente à la gestion du personnel imposée par la culture économique libérale. Et il s'agit bien désormais d'une question politique comme le journal Le Monde daté de ce jour le souligne ( article : "La hausse des suicides, une réalité ignorée" )

Quoi qu'en dise le PS dans son tract, ces méthodes de la droite ont été importées à Clichy sous couvert de la dérive droitière du Maire. Dérive encore renforcée par un autoritarisme grandissant au fil du temps. Les témoignages abondent d'autant plus que la parole des Clichois se libère. Pressions, menaces, intimidations ne visent pas que le personnel communal. Pas plus que lui on ne nous fera taire. 

Ce climat et ces méhodes peuvent d'ailleurs se lirent jusque dans le tract de la section PS. Citation : "Nous avons été informés que lors d'une réunion d'agents communaux, il avait été proposé de politiser une situation locale". Traduction par le personnel communal : "Nos indics nous rapportent que…"

  Tract_PS

( téléchargez le tract PS : Voir cette photo )

Et tout est à l'avenant : que fait la section PS contre la "récupération politique" de l'UMP ? Elle porte plainte ! Au lieu de faire de la politique et de nous expliquer pourquoi dans une municipalité de gauche les méthodes de la droite ont été importées par le Maire dans le même temps où il excluait les élus PC, Front de Gauche, écologistes EELV et Lutte ouvrière de l'équipe municipale. Il y a des coïncidences qui en disent aussi long sur le plan politique que les tracts de la section PS.

A Clichy, que l'on ne s'y trompe pas, ce n'est pas le personnel communal qui vire à droite, ni la population. La droite a déjà été installée à la Mairie par Gilles Catoire. La « récupération politique » est en marche.

Robert Crémieux

**

 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.