Jeudi 16 janvier : restitution des travaux des Ateliers

La liste Clichy citoyenne invite à une réunion publique à l'école Léopold Sédar Senghor (20 heures, 17 rue Palloy) pour la restitution des travaux des Ateliers participatifs. De premières propositions seront débattues. Cette soirée est une étape importante dans l'élaboration du projet municipal.

1521525_592241470849388_1976086462_n

 

**

 

Paris : un vote communiste porteur de confusion politique

Les communistes parisiens se sont prononcés à 57% pour l’union
avec le PS au 1er tour des municipales. Nombreux sont ceux qui ne
manquent pas de faire part de leur incompréhension devant ce vote qui contredit
le discours de désaccord du PC sur la politique du gouvernement socialiste. Il
prend à contrepied, avec tout le relief que peut avoir la position d’un parti
lorsqu’il s’agit de la capitale, les nombreux accords du Front de Gauche, souvent
PC compris, conclus un peu partout dans les villes grandes ou petites, pour
participer à des listes de rassemblement de la gauche et des écologistes sans
le PS.

Bien plus, ce vote brouille la lisibilité non seulement des
objectifs du Front de Gauche, qu’il réduit à n’être qu’un rassemblement
électoral à la carte, mais aussi donne une image illisible de ce que veut
aujourd’hui le PCF. En clair, choisit-il la social-démocratie blairiste au
pouvoir ou ses alliés du Front de Gauche ? Qui peut répondre à cette
question ? La direction du PCF est-elle encore majoritaire dans son parti ?
Le vote parisien, loin de conforter son orientation pro-PS, est au contraire
porteur de plus d’ambiguïtés que de réponses.

A regarder de plus près les résultats, on constate une
division des communistes bien plus qu’une approbation des thèses de Pierre
Laurent. Celui-ci a mis tout son poids dans la bataille à Paris. Son
orientation n’a été pourtant approuvée qu’à 67% par la direction de la
capitale. Laquelle a également mis tout le poids de l’appareil pour n’obtenir à
l’arrivée qu’un petit 57%, soit 10% en recul par rapport au vote de la
direction.

En résumé, un communiste sur deux dans la capitale n’est pas
d’accord pour aller à la bataille avec le PS. Pas de quoi mener une campagne
dynamique sur de telles bases. Anne Hidalgo a du souci à se faire avec de tels
alliés. Dans les villes, où le PS a choisi de mener la bataille contre le maire
communiste sortant, il va être difficile d’argumenter pour convaincre que la
direction nationale du PC n’a pas fait le choix de laisser le champ libre aux
appétits socialistes.

Quant aux villes où le choix du PC n’est pas encore fait
entre le rassemblement à gauche et le ralliement au PS, le message est clair :
faîtes comme vous le sentez mais surtout en privilégiant la préservation des
sièges plutôt que la clarté politique. Avec ça, le Front de Gauche est mal
barré, alors qu’il a suscité des attentes légitimes. Comment va-t-il après ça
mener une campagne tant soit peu crédible pour les élections européennes, dès
la fin des municipales ?  Nous
expliquera-t-on à nouveau que le danger de la droite, et surtout de l’extrême-droite,
qui est encore plus réel aux européennes, exige une liste d’union avec le PS ?

La confusion politique du PC fait courir le risque de nouveaux Brignoles
pour toute la gauche. Il va falloir ramer deux fois plus pour expliquer aux
électeurs, là où la gauche se rassemble dans la clarté, que les enjeux locaux
ne peuvent servir de rideau de fumée au renoncement d’une partie de la gauche.
Retroussons nos manches.

Robert Crémieux

**

 

Municipales : accord EELV – Front de Gauche-PG à Clichy

Communiqué

 Clichy 2014
alternative et
rassemblement à gauche

 Europe-Écologie-Les
Verts (EELV) et le Parti de gauche (PG), membre du Front de Gauche, ont la
volonté de construire une réelle alternative de gauche pour les prochaines
élections municipales à Clichy. Les deux mouvements ont donc décidé de
présenter une liste commune pour  les
prochaines élections municipales qui défendra un projet municipal citoyen,
social et écologiste.

 Aujourd’hui,
Clichy semble figé dans la «gestionnite» au jour le jour. Les crises se
succèdent : trahison des électeurs, départ forcé de la majorité municipale des
groupes PCF, EELV, FDG–PG, LO pour avoir dénoncé des orientations politiques du
maire contraires au programme validé par les Clichois et aux aspirations de
gauche. Pour nos partis, il s’agit de tourner la page d’un mandat long de 28 ans
marqué par une politique s’éloignant chaque jour un peu plus des choix de
justice sociale, d'égalité des droits, de solidarité et de promotion sociale,
une politique clientéliste que nous avons toujours dénoncée. Pour nos partis,
il s’agit de construire une politique municipale qui comprenne et appuie les
luttes des  habitants pour une école
efficace, pour l’économie sociale et solidaire et l'emploi, pour l’amélioration
des conditions de vie, pour un meilleur 
environnement. 

 Par
ailleurs, nous ne nous reconnaissons pas dans les récentes gesticulations
médiatiques des plus fidèles alliés d’autrefois, PRG ou plus récents UDI-UMP
pro-Schuller contre la majorité municipale au travers d’invectives frôlant
l’amnésie collective, qui ne les exonèreront pas de leurs responsabilités dans
le  bilan municipal.  

Donnant
suite à des combats communs locaux (Plan Local d’Urbanisme, Vidéosurveillance,
Chauffage Urbain), EELV et le FDG forment un groupe commun au Conseil
Municipal. Ils sont tout naturellement moteurs de cette liste municipale,
ouverte à toutes les forces politiques et citoyennes qui partagent les mêmes
valeurs. Ces élections sont l’occasion de réaffirmer notre attachement à
travailler à l’union des forces de gauche (PCF, NPA et les militants PS) pour
proposer une alternative politique de gauche.

 Face au
danger de la droite et de l’extrême droite et parce que le maire socialiste
sortant Gilles Catoire n’est plus en capacité de rassembler les forces de
gauche qu’il a délibérément écartées et exclues, nous avons la volonté d’être
un espoir pour tous les électeurs de gauche y compris les abstentionnistes qui
souhaitent une alternative de gauche crédible pour Clichy.

 Cette liste
de rassemblement se retrouve sur les grands axes du programme de l’alternative :

 Citoyenne : instaurer localement une
vraie démocratie participative qui associe les habitants aux grandes décisions.

Sociale : atténuer localement les effets
des politiques d’austérité budgétaire menées au niveau national et
international.

 Écologiste : s’attaquer localement au
dérèglement climatique à travers les politiques d’aménagement mises en place.

 Clichy, vendredi 20 septembre 2013

télécharger le communiqué :
Téléchargement 130920_comprs_EELV_FDG

 **


Samedi 6 juillet : Porte de Clichy !

La Marche des chômeurs, chômeuses et précaires termine son périple. Les marcheuses et marcheurs entrent dans Paris par une étape Porte de Clichy – place Stalingrad. 
Manifestez votre soutien en participant à cette marche : rendez-vous 10 h 30 porte de Clichy, sur le terre-plain à l'angle des Bd Berthier et avenue de Clichy.
L'après-midi, à partir de 14 h, animations festives et revendicatives avec prise de parole des marcheurs et organisateurs ainsi que : Jolie Môme, Guyom Touseul, Kash Leone et le groupe Tu Infierno pour un final en bal populaire latino !


130628_affiche_MARCHE_6juillet
**


La Marche des chômeurs passe par Clichy

Samedi 6 juillet prochain, les marcheurs partis de La Réunion le 10 juin, de Montpellier le 15 juin, de Strasbourg le 15 juin et du Mans le 1er juillet se donnent rendez-vous Porte de Clichy.
C'est de là que partira leur dernier parcours, à destination de la place Stalingrad, où prise de paroles et animations se succèderont tout l'après-midi.
La veille, vendredi 5 juillet, la Marche des chômeuses, chômeurs et précaires vous invite à un débat : "Chômage / culture" :

  
130628_MARCHE_débat_MONTREUIL

 

 

Le blog de la Marche 

téléchargez le tract Montreuil : 
Téléchargement 130628_affiche_DEBAT_MONTREUIL

**


%d blogueurs aiment cette page :