Chauffage urbain : une lettre de Guy Schmaus

M. Guy SCHMAUS, conseiller municipal et membre de la Commission consultative des services publics locaux, a écrit au Maire de Clichy pour s'étonner de ne pas avoir de nouvelles de la table ronde sur le chauffage urbain. Presque trois mois se sont désormais écoulés et M. Catoire laisse planer le doute sur sa volonté de réunir cette table ronde. Y aurait-il quelque chose à cacher ?
Ci-dessous, le texte de cette lettre, en date du 22 février 2011.

A Monsieur Gilles CATOIRE

Maire de Clichy

Clichy, le 22 février 2011

Monsieur le Maire,
Le 8 décembre 2010, le conseil municipal de Clichy a adopté à l’unanimité un voeux en faveur de l’organisation d’une table ronde sur le chauffage urbain. Le voeu a été complété, à ma demande, par un quatrième point concernant le "réexamen des aspects juridiques de la concession signée en 1965 entre la ville et le fournisseur de chauffage urbain".
Quelques heures auparavant, le conseil d’administration de Clichy-habitat s’était déjà prononcé unanimement pour l’organisation d’une telle table ronde.
Quelques jours plus tard, vous avez convoqué le 16 décembre la Commission consultative des services publics locaux dont le troisième point de l’ordre du jour, sur lequel vous deviez rapporter concernait « l’organisation d’une table ronde sur le chauffage urbain ».
Mais votre absence à cette réunion a été le prétexte à la suppression de ce point de l’ordre du jour.
Cela fait par conséquent 2 mois et demi sans que vous ayez donné une suite concrète à cette décision unanime du conseil municipal et du conseil d’administration de Clichy Habitat.
Vous comprendrez que votre silence provoque parmi les locataires, les copropriétaires et les contribuables clichois une défiance à votre encontre que je partage. Une défiance sur votre volonté de suivre les recommandations de la Chambre régionale des comptes tendant « à tout remettre à plat ».
J’estime de surcroît anormal que nous n’ayons toujours pas reçu le compte-rendu de la Commission consultative des services publics locaux du 16 décembre, au cours de laquelle j’avais, en m’appuyant sur la loi, proposé de constituer une vraie commission d’enquête municipale sur le chauffage urbain.
Aussi, compte-tenu de l’importance de ce dossier dont l’enjeu se chiffre au minimum à plusieurs dizaines de millions d’euros dûs aux Clichois, je vous saurais gré de prendre en urgence les dispositions nécessaires pour respecter vos propres engagements devant notre conseil municipal.
Veuillez agréer, Monsieur le Maire, l’expression de mes sentiments distingués.

Guy Schmaus

* copie à Monsieur Patrick Strzoda
Préfet des Hauts-de-Seine

**

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.