N égociations UNEDIC : infos via la CGT

La CGT, qui inclut dans sa délégation un représentant de la CGT chômeurs, a fait parvenir aux associations de chômeurs les infos ci-dessous sur la négociation UNEDIC. La bataille ne fait que commencer…
 INFOS N°1
Négociations Assurance Chômage
La première réunion des négociations sur l’assurance chômage a débuté par un tour de table sur les revendications de chaque organisation syndicale.Mis à part la CGT, les autres organisations syndicales et patronales semblent dire que la convention signée en 2009 n’est pas si mal que ça et qu’avec quelques aménagements, elle pourrait être reconduite.Le patronat allant jusqu’à dire qu’il fallait faire des économies.Propositions des organisations :
CFDT :
Droits rechargeables et reclassement des demandeurs d’emploi, à discuter.
Opposition à une baisse des cotisations patronales.
Demande de discussions sur le portage salarial.
Prêt à discuter sur la taxation des emplois courts.

CGC :
Discussion sur les ruptures conventionnelles.
Opposition à une baisse des cotisations patronales.
Prêt à discuter sur la taxation des emplois courts.

CFTC :
Opposition à une baisse des cotisations patronales.
Droits rechargeables
Modulation des cotisations patronales selon la durée du contrat.

FO :
Opposition à une baisse des cotisations patronales.
Prêt à discuter sur les droits modulés.
Prêt à discuter sur la formation des demandeurs d’emploi (AFF)
Revoir le coefficient réducteur pour les saisonniers.

CGT :
Propositions d’ouvrir des droits à l’indemnisation dès le premier jour d’affiliation.
Augmenter les cotisations des entreprises qui utilisent des contrats précaires à 13% pour les contrats intérim et 9% pour les contrats en CDD, en conservant le taux de 4% pour les CDI.
Proposition que les primo demandeurs d’emploi, qui ne peuvent percevoir l’assurance chômage parce qu’ils n’ont jamais travaillé, puissent bénéficier quel que soit leur âge d’un revenu d’insertion pris en charge par l’Etat à hauteur de 80% du SMIC.
Proposition de prolonger la durée d’indemnisation des seniors pour éviter qu’il y ait rupture d’indemnisation jusqu’à l’âge légal du départ à la retraite. Cette mesure doit être financée uniquement par le biais des cotisations patronales.
Proposition qu’aucune sanction (radiation ou suppression temporaire d’indemnisation) ne puisse être prononcée avant que celle-ci ne soit confirmée par le directeur de Pôle emploi et soumise à l’avis des IPR.
Proposition d’un revenu de remplacement égal à 80% du SMIC ou 80% du salaire antérieur.
Proposition de pouvoir cumuler les droits non consommés.
Pour les salariés à temps partiel, proposition d’élever le calcul des cotisations employeur sur la base d’un salaire à temps plein.
Proposition de la suppression immédiate du coefficient réducteur pour les saisonniers.
Proposition de la prise en charge des frais liés à la recherche d’emploi.
Proposition d’acter le principe d’une acquisition de droit à la retraite et à la retraite complémentaire pendant la durée de la ou des périodes de chômage. Les trimestres doivent êtres non seulement validés, mais également cotisés.
Proposition que l’employeur qui utilise la rupture conventionnelle verse à Pôle emploi 2 ou 3 mois de préavis pour les salariés âgés de moins de 50 ans, 6 mois pour les salariés âgés de 50 à 56 ans et 12 mois pour les salariés de plus de 57 ans.
Proposition d’élargir l’assiette des cotisations à l’intéressement, la participation, les stocks-options et les actions gratuites.
CGPME :
Pour le statu quo.
UPA :
Pour le statu quo.
MEDEF :
Pour le statu quo.
En résumé et après le tour de table, les sujets qui seront abordés lors des prochaines réunions pourraient êtres :

Droits rechargeables.
Cotisations sur les contrats courts.
Cotisations patronales.
Ruptures conventionnelles.
Allocation de formation.
Saisonniers.

Un groupe de travail restreint et technique sera mis en place pour discuter sur les CRP et les CTP (notamment sur une éventuelle fusion).
Les prochaines réunions prévues sont :
Mercredi 9 février 9h 00 à 16h00
Jeudi 3 mars 16h00
Jeudi 10 mars 15h00
En tout état de cause, la date butoir des négociations est  pour le 31 mars.
Le peu de réunions et le temps accordé à cette négociation laisse penser que les choses ou tout du moins une partie, sont déjà bouclés.
Nous vous tiendrons au courant au fur et à mesure des discussions et des avancées.
Jean François KIEFER
Secrétaire Général CNPE
Membre de la délégation CGTaux négociations sur l’assurance chômage.

110125infon1cgtngociatassurch.pdf

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.